BEYOND NUMBERS

MCB Juice: Behind the scenes

MCB Juice: Behind the scenes

Le nouveau Juice a été entièrement créé en mode
« work from home » par des développeurs confinés dans leurs pays respectifs pendant la crise sanitaire.

Cette nouvelle version de Juice, que les utilisateurs ont dû télécharger pour remplacer l’ancienne, est devenue nécessaire afin de répondre aux exigences du digital, c’est-à-dire, une évolution constante de la technologie, des besoins du client, des paramètres légaux dans lesquels elle fonctionne, de même que du marché dans lequel elle évolue.

C’est en 2013 que la MCB lance Juice mais elle n’a pas à l’époque l’expertise requise pour développer elle-même son application mobile et fait appel à une boîte singapourienne, qui développe l’application, l’héberge et effectue les mises à jour quand il le faut.

Six ans après et c’est une tout autre histoire – la plateforme, saturée, rencontre quelques bugs, d’autres fonctionnalités ne peuvent y être ajoutées avec pour conséquence que l’application Juice plafonne. C’est alors, explique Michael Bardin, un des responsables de Juice, que la Banque décide de développer sa propre plateforme.

C’est la société de logiciels hollandaise Backbase qui est choisie pour héberger le nouveau Juice et la MCB a dorénavant accès à ce moteur à tout moment. « Nous développons ensemble de nouvelles fonctionnalités et pouvons être très réactifs en cas de bugs », explique Dylan Slome, autre responsable de Juice.

Puisque l’ancien Juice « appartient » au développeur précédent, il faut tout reprendre à zéro. C’est l’occasion dit Michael « d’entreprendre un vrai constat de ce qui marche et ce qui ne marche pas avec Juice et de savoir ce que les utilisateurs pensent des fonctionnalités ».

Une fois le feedback nécessaire obtenu, grâce notamment à du guerilla testing aidé du Customer Lab, les suggestions sont intégrées dans le design du nouveau Juice, aussi bien en termes de design que d’expérience utilisateur.

Mais à peine quelques semaines après que l’équipe aient commencé à travailler sur le nouveau Juice, un confinement national est décrété. Dylan et Michael s’émerveillent toujours de la tâche accomplie durant cette période difficile. « Sans l’application Teams, on n’aurait pas pu développer Juice. Quand on y pense, on se dit que ce n’est quand même pas rien d’avoir réussi à développer l’application digitale la plus utilisée de Maurice 100 % virtuellement. On a géré une équipe de développeurs étrangers, plusieurs fuseaux horaires et plusieurs langues de la maison ! » racontent Dylan et Michael.

Plus de 400 000 utilisateurs se sont déjà enregistrés sur le nouveau Juice et ce, en huit mois seulement.

L’ambition maintenant est de faire de l’application la référence en termes de services bancaires mobile et de paiements. Que ce soit pour ouvrir un compte, demander une carte bancaire, effectuer des transactions sur des comptes autres que ceux de la MCB, etc.