Karen Croes ou le parfum de la résilience

Karen Croes ou le parfum de la résilience

Karen Croes est la CEO de Dacom, créatrice de parfums et cosmétiques. Avec une clientèle essentiellement hôtelière, la COVID-19 emporte dans son sillage 90 % de ses revenus, mais ne distille pas pour autant ses efforts. Rencontre.

En 1998, Michael Davidsen, le père de Karen, fonde Dacom. Flairant le bon filon, il s’impose avec un concept novateur. Dacom offre aux hôtels haut de gamme une signature olfactive exclusive, révélant l’essence de leur identité, ainsi qu’un branding et packaging pour l’accompagner. Un service 360°, un accord parfait. Au fil des années, leur palette intègre également des savons, bougies, eaux de toilette, shampoings et gels douche. La demande prend de l’ampleur et l’entreprise du caractère : elle passe de deux à cinquante employés, installés dans une usine de 11 000 m2.

En 2020, la pandémie et ses effluves capiteux redistribuent les cartes. Ni une ni deux, Karen sécurise les emplois à travers le Wage Assistant Scheme. Puis, avec son nez pour les affaires, elle compose un plan d’action en 3 volets.

En note de tête : l’exportation vers les hôtels de la région et la distribution aux hôtels de quarantaine à Maurice.

En note de cœur : la création de nouvelles gammes. Depuis le premier confinement, les produits Douss ti zil parfument les rayons des supermarchés Winner’s pour rappeler aux Mauriciens les senteurs de leur pays. Quant à Pouss li dehor, elle rassemble des produits naturels contre les nuisibles. Mais ces chiffres sont loin de pallier leurs revenus. Il faut encore un effort.

En note de fond : la recherche et le développement. « Nos équipes sont mobilisées, nous profitons de ce hiatus pour mettre l’emphase sur l’innovation. Nous travaillons ainsi sur une collection de produits à 98 % d’origine naturelle, Green Touch, constituée de parfums sans alcool, gels douche sans sulfate, de savons au miel et aux algues, ainsi que de cosmétiques solides pour bannir l’usage du plastique. »

Les négociations avec un partenaire pour le financement de cette collection portent un parfum d’espoir. Une perspective qui remet du baume au cœur de Karen.