Laetitia Dalais, la broderie de fil en aiguille

Laetitia Dalais, la broderie de fil en aiguille

Laetitia Dalais a arpenté les couloirs des grandes écoles de couture et de modélisme de Paris avant d’appliquer son talent à la lingerie de luxe. De fil en aiguille, sa minutie lui coud un parcours vers la création de sacs à main et la broderie.

Réunionnaise de naissance, Mauricienne d’adoption, Laetitia s’installe chez nous en 2014. Pendant qu’elle fait grandir ses quatre marmailles, elle réfléchit : « J’hésitais à me mettre à mon compte. En attendant d’y voir plus clair, j’ai commencé à créer des sacs à main pour ma famille. » Un instant à marquer d’un point de croix : c’est le déclic pour Laetitia !

Elle passe des heures à se former sur YouTube et, par l’entremise d’une connaissance, rencontre un artisan de sacs en cuir, faits main. « Il m’a été d’une grande inspiration dans ma recherche de finition de qualité ». Tissya Crea est née ! De foire en expo, ses créations piquent l’intérêt. Un motif suffisant pour approcher les groupes hôteliers. Beachcomber, séduit, lance une collection privée.

« Avoir du talent c’est une chose, entreprendre en est une autre ! » Pour que ses efforts ne s’effilochent pas, Laetitia patch les formations : We Empower, l’Association Mauricienne des Femmes Chefs d’Entreprise, Entreprendre au Féminin Océan Indien (Maurice)… Elle apprend ainsi à mieux gérer son budget et à mettre en avant sa marque sur les réseaux sociaux, où elle signera plusieurs ventes.

« En 2020, mon contrat avec Beachcomber n’est pas renouvelé. » Qu’importe, la machine à broder offerte par son mari il y a 10 ans voulait prouver son potentiel ! Point avant : Laetitia se lance dans la broderie de sacs, linge de maison et vêtements sous la marque Brod&Joy.

« J’ai tellement d’idées, je veux rêver grand et pourquoi pas m’entourer pour prendre de plus grosses commandes. » L’obtention récente d’un prêt pour financer l’achat d’une machine industrielle donnera un coup de pédale à cette ambition !