BEYOND NUMBERS

COVID-19 : Les opportunités de la crise

COVID-19 : Les opportunités de la crise

Touchée par deux confinements, la fermeture des frontières et un ralentissement brutal des échanges commerciaux à l’international, l’économie mauricienne est actuellement à genoux. Une reprise dépendra de la capacité des entreprises à pouvoir se réinventer, se restructurer et se discipliner. Quelques pistes de réponses proposées par la MCB pour surfer sur la vague de la crise.

Lokal Rebound : pas de résilience sans productivité
Pour que Maurice reprenne sa croissance, elle doit reprendre ses activités économiques et les diversifier. Le rapport Lokal Rebound explique qu’il faudrait se focaliser sur ce que le pays sait déjà faire.

  • Maurice a, au fil des années, développé un certain nombre de savoir-faire, que ce soit dans le secteur manufacturier, l’agroalimentaire, ou encore le tourisme. Il s’agit maintenant de tirer parti de ces compétences et de construire dessus.
  • Il faut chercher des produits dont la fabrication possède des proximités avec ceux déjà produits ici. Il faudrait aussi que les nouveaux produits soient plus sophistiqués afin de se trouver un marché.
  • Une fois que ces secteurs ont été identifiés, il faut faire des mises en commun des ressources dont a besoin un manufacturier afin d’aider les entreprises à devenir plus agiles et efficaces, de même qu’à réaliser des économies non négligeables.
  • Sur environ 1 200 familles de produits, Maurice en fabrique près de 150. Pour se diversifier, elle ne pourra qu’exploiter les avenues qu’elle connaît déjà. L’étude Lokal Rebound estime que près de 2 500 nouveaux produits peuvent être fabriqués localement en utilisant le savoir-faire existant dans le pays.
 

Punch.mu, quand coopétition remplace compétition !
Si la solution proposée par l’étude Lokal Rebound parle de mutualisation – des ressources, des intrants, de l’espace, etc. –, Punch.mu est une sorte de marketplace pour entrepreneurs fondée sur la collaboration. En fait, les deux se complètent.

  • L’idée d’origine repose sur la prémisse que toute entreprise qui veut grandir devra avoir les outils, ressources et connexions nécessaires à son envol.
  • Aujourd’hui « coopétition » prend tout son sens. Ce terme, relativement nouveau, fait référence à une collaboration entre des compétiteurs dans le but d’obtenir des bénéfices mutuels.
  • Punch.mu est une plateforme digitale sur laquelle tout entrepreneur peut s’enregistrer. Il y trouvera tous les services dont une entreprise a besoin pour se professionnaliser, se structurer, faire des études de marché, collaborer avec d’autres entreprises, proposer ses biens et services et même trouver des investisseurs !

Lokal is Beautiful : plus que jamais d’actualité
Produire autant que possible ce que l’on consomme et exporter autant que l’on peut en utilisant un maximum de matières premières locales ou recyclées. C’est là tout le sens du rapport Lokal is Beautiful lancé par la MCB en janvier 2019.

  • En 2018, soit avant la crise de la COVID-19, les projections pour Maurice étaient déjà incertaines à cause de la dépendance du pays aux revenus internationaux, qui avaient vite fait de quitter le territoire une fois entrés.
  • L’argent ne circulait pas assez puisque l’économie locale n’était pas assez développée et il était utilisé pour régler nos importations.
  • La COVID-19 n’a fait qu’exacerber cette situation incertaine.
  • Selon l’économiste français Arnaud Florentin, qui est aussi l’auteur du rapport Lokal Rebound, la situation actuelle « ne fait que nous informer sur les conséquences que nous allons inéluctablement rencontrer au cours des prochaines décennies », c’est-à-dire une très forte volatilité économique pour des raisons environnementales ou sanitaires.
  • Le rapport Lokal is Beautiful donne plusieurs pistes sur les nouveaux secteurs à explorer, de même que les technologies adaptées à des « micro-usines » pour produire des biens à petite échelle.