Wesley Eole, du waterproofing à l’hydroponie

Wesley Eole, du waterproofing à l’hydroponie

Du waterproofing à l’hydroponie, il n’y a qu’un pas. Celui qu’a franchi Wesley Eole.

Voilà 11 ans que Wesley est à la tête d’une entreprise spécialisée en travaux d’imperméabilisation, et dont la pérennité n’a d’égal que le dur labeur de ses six employés. Wes Waterproofing propose ses services aux grandes constructions comme aux plus petites. Mais, entre deux chantiers, Wesley caresse un autre rêve. Féru de jardinage, il veut s’essayer à la culture de tomates hydroponiques.

Soutenu par sa femme, il réalise son rêve en janvier 2020. « Ce projet nous tenait à cœur depuis longtemps, mais nous n’avions pas les finances nécessaires jusque-là. Pour me former, j’ai passé des heures sur Internet et j’ai rencontré des personnes dans le domaine. » Un employé soudeur et son frère maçon lui prêtent alors main-forte. Ils construisent deux fermes, l’une de 220 m2 et l’autre de 120 m2.

Deux mois après leur ouverture à Eau Coulée, le premier confinement fige le pays. L’activité de Wes Waterproofing chute de 50 % au même moment que la demande pour les légumes bondit. Une bouée de sauvetage toute trouvée ! L’entrepreneur contacte amis et partenaires et place rapidement ses tomates dans des marchés à Vacoas et Saint Paul. « Quel soulagement que d’avoir pu compter sur cette ferme. La diversification de mes activités a été cruciale quand la crise a frappé. » Synchronicité diront certains ; la récompense pour avoir osé prendre un pari risqué diront d’autres.

Wesley ne se repose pas pour autant sur ses lauriers. Dans les années à venir, il aimerait développer sa ferme et pour s’y préparer, il obtient en septembre 2020 un certificat de la Food and Agricultural Research and Extension Institute. « Cette expérience m’a appris que personne n’est imperméable à la crise et qu’il est bon de ne pas mettre que des œufs dans son panier – rajoutez-y des tomates ! »